Page d'accueil > Vos Oeuvres > Le résumé de ma vie
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
Illustration
Le résumé de ma vie


Je commence, par là ou nous commençons tous, l'école primaire, à cette époque ça va les vannes ne fusaient pas trop les élèves avaient l'esprit inconscient, et ne savais même pas ce qu'était une insulte, mais vite, arrivé au CM2 c'était déjà plus pareil, encore atteint de ma maladie, je parti en classe de mer, c'était sympa mais je me fis vite humilié, allez y, foutez vous de moi, moquez vous des gens malades, tôt ou tard il mourront ce n'est pas si grave ! dès cette période j'avais honte de moi a force qu'on me vanne, ou qu'on me trouve des surnoms vraiment puérils dans le genre « suce-bite » sérieux, à l'époque je pouvais faire quoi à part négliger leur débilité intellectuelle...

A cette époque je tombais pour la première fois amoureux, étant petit, pas trop futé, et très timide, j'écrivais une lettre, à cette personne je la remis à ma mère qui la posta, deux jour plus tard, l'humiliation, faut croire que des gens sont pas assez intelligent pour te dire ça gentiment et préfère t'affiché à l'entrée de l'école, le soir je pleurais.....

L'année suivante, j'entrais au collège, une année moyennement difficile, comme sûrement beaucoup d'entre vous, le bizutage m'a "victimisé", direct ma tête était fiché, on se moquait de moi pour diverses raison, par exemple pour la taille de mes lunettes de l'époque qui me trouva un nouveau surnom dans le genre « gros bigleux », ou si c'était pas ça, on se moquait de moi parce que j'avais une grosse tête, toute proportion gardée à une maladie de naissance bien sur mais ça tout le monde s'en fou c'est vrai j'aurai jamais existé ça n'aurai pas été différent n'est ce pas ? y'avait toujours des groupes de connard pour se foutre de moi mais ils auraient pris peur tôt ou tard en se regardant dans un miroir... à cette époque ma grande soeur était elle aussi au collège, elle s'efforçai donc de me défendre, j'étais trop faible moi, elle me réconfortait ensuite, en me disant que tout c'qu'on m'balançait à la gueule était faux, j'étais naïf et j'aimais ma soeur alors je la croyait, ma réputation de gamin, de faible, qui sait pas se défendre naît...

L'année suivante, ce sera rapide, c'est un décalque de la précédente, à l'exceptions que, à force de me sentir rabaisser je finit par me faire des amis, qui sont dans le même cas que moi, ayant tous un style vestimentaire moisi, une tête dont on a peur, et divers problèmes de santé, ensemble on se sentait fort, j'approuve aussi le fait que certaine de ces amitiés sont encore durable à l'heure actuelle. Merci à tous ceux qui m'ont soutenus.

La quatrième fut assez cool, mon beau frère revint au collège, il était en troisième lui, un vrai mec, dur, et musclé, je l'ai connu grâce à ma soeur qui sortait avec son frère, bon à l'époque, lui aussi se moquait un peu de moi mais il m'aurait pas fait mal il avait ma soeur sur le dos. Il ne se passa rien d'autre de spécial cette année.

La troisième, une année mi bien mi nulle, une année où mon esprit et mon coeur s'étaient déjà presque formés, j'avais déjà un tempérament triste, et je devint de plus en plus sensible aux agressions extérieures, pour rire un mec m'as mi un coup de genoux dans les couilles, pardonnez moi de mon vocabulaire vulgaire mais son geste n'était pas mieux, ah oui c'est drôle hein bouffon, je rentrais en cours en boitant. Au niveau familial, ça commençais déjà à partir en live, entre mes soeurs se tapant dessus tous les soirs jusqu'à s'en arracher les cheveux moi je me repliais dans un coin de ma chambre en pleurant parce que je les aimais et je n'aimais pas la violence, de l'autre côté c'était mes parents qui étaient violents, un jour ma mère à finit à l'hôpital parce que mon père l'avais blessée, heureusement pour moi ce jour là mes soeurs pleurèrent elles aussi, pour une fois elle ne s'étaient pas refait leur coiffure.

L'année s'écoula lentement, j'avais trois excellents amis à l'époque, mes deux voisins et un pote du village, le soir après les cours, on sortaient dans la rue faire quelques balles, à l'époque on s'amusait, je remarquais particulièrement la présence d'une demoiselle souvent auprès d'un camarade de classe, je vous la décrirais plus tard dans ce texte car à l'époque j'osais pas lui parler, j'avais comme image de moi un p'tit gosse encore trop bêtes pour se défendre, encore trop timide pour aller de lui-même voir quelqu'un, 'fin bref, elle s'appelait Laura, et j'ai rien d'autre à dire sur elle pour le moment, je remarquais aussi la présence d'une autre demoiselle, dans la classe d'un de mes meilleurs amis, elle, elle se nommait Elodie on avait un léger contact grâce à mon ami mais sans plus on se parlait quand l'occasion se présentait, car la plupart du temps je vivais avec les potes du même rang qu'moi t'sais. L'année se termina par l'épreuve du brevet, c'était plutôt facile, et tout au long de cette année je commençaient à observer les style de vie des mecs populaire de l'établissement, souvent ils écoutaient du rap, alors je me suis mis à la musique et ouvrit mes goûts sur ce sujet, j'achetais de plus en plus de vêtements de marques pour pouvoir ne serait-ce que d'un pas, marcher sur mon image.

Ah, nous arrivons à ce qui me blesse le plus, je vais sous entendre des choses dans cette partie, j'espère que personne ne trouvera ce que je cache. J'entrais alors pour la première fois au lycée Paul Langevin, lycée réputé pour avoir que des mecs comme élèves -__- enfin bon, j'étais plutôt content le matin, je me disais que je pouvais enfin virer toutes ces conneries de ma tête et mon coeur, de pouvoir me refaire une nouvelle image, d'être plus fort, et pourtant voilà, ce premier jour, en fin de matinée, le monde s'écroula autour de moi, je me suis fait humilié j'aurai bien voulu mourir ce jour là, je ne vous dirais pas pourquoi, comprenez moi j'veux perdre cette image. Pendant quelques jours c'était la même, critiques, moqueries, et tout ça tous les jours, puis mes camarades s'en sont lassés de parler, mais ils n'ont pas oubliés. Ils furent comment dire, gentil avec moi, alors à mon tour je le devins. Mais de temps en temps il ne pouvaient pas s'empêcher de me le rappeler et ça me fait vraiment mal, à tel point que je me suis transformé, en style vestimentaire et en comportement je commençais à sécher les cours, et à collectionner les zéro et les retenues, je pensais que c'était le seul moyen pour qu'on me respecte un peu. Mais ça ne fonctionna pas ! Alors je pris la décision de redoubler afin de laisser une année d'avance, à ces connards, pour réduire mes chances de tomber dans leur classe. Au niveau relations, je peux vous parler d'Elodie, on se parlait un peu plus amplement mais bon nous n'étions que « potes » à l'époque, nous nous accordions trop peu d'importance. L'année suivante, alala, c'était assez sympa, une classe de fou, que des mec déglingués, on s'est marrés toute l'année et le plus important était qu'on se respectaient tous les uns des autres, mais bon il y a toujours un hic, l'histoire de l'année précédente arriva dans cette classe, mais débordant d'imagination j'inventais une histoire pour dissimuler ma honte et on me cru. Cette année là on nous a décerné le titre de la pire classe du lycée depuis qu'il existait, et moi ça me faisait rire. Au niveau relation, je repris contact avec Laura via MSN, j'appris vite à la connaître et lui accorda très tôt une grande confiance et une grande amitié, en fait elle est une personne géniale, de grandes qualités, je ne peux même pas les compter ! Petite dédicace à toi Laura, je t'adore énormément ! d'un autre côté j'appris aussi à connaître Elodie, je lui accordais aussi très tôt une grande amitié, on se confiais déjà quelques trucs, on s'appelaient tous les soirs jusqu'à ce que nous eûmes la brillante idée de se dire frère et soeur ! Pour toi Elodie, je t'aime très fort ma soeur ! bien sûr n'oublions pas que je repris contact avec une amie de primaire, c'est pour toi aurore, je t'adoreuh !

Du côté familial, ça s'empire, mes soeur ayant quittées la maison depuis un an déjà, je me retrouve seul, seul avec mes parents qui, ne peuvent cesser de s'engueuler, chaque jour je me réveille non pas avec la lumière du soleil traversant la fenêtre qui donne sur la route mais avec la voie roque de mon père qui s'énerve et ma mère qui critique tout le temps et au final je comprend que à chaque fois, il s'agit de moi, que l'un me donne trop raison et l'autre trop tort, je me sens coupable à chacune de leur embrouilles, de même, mon coté sensible s'est aggravé, dès le moindre éclat de tristesse mon coeur s'effondre, beaucoup de fois j'ai voulu en finir, partir, me pendre ou me couper les veines, j'aurai aimé le faire, ne plus les entendre s'engueuler sur moi, ne plus me sentir coupable de rien, mais aujourd'hui je réalise que j'eu beaucoup de chance de connaître ma petite soeur Élodie, et ma meilleure amie Laura, elles m'ont beaucoup, même énormément aidées à surmonter tout ça, je ne les remercieraient jamais assez.

Je pris aussi la décision de passer en première GE, Génie Electronique pour ceux qui ne connaissent pas, l'année commence pas trop mal, encore quelques dépriment de temps en temps mais j'essaye de faire de mon mieux pour tenir certaines promesses, tu te sens visée ? :D t'as raison c'est de celle là que je parle, voilà ma petite vie, depuis tout ça j'essaye de prendre soin de mes proches au maximum, comprenant que j'aurai encore sûrement beaucoup besoin d'eux, j'assure mon coté dépressif par votre aide a vous tous, je vous aime !

Merci pour tous ceux qui ont lus ce texte


Texte crit par Rain Killa le 2 février 2008 à 19h25. Vu 3787 fois.


Commentaires


Par sissi le 5 novembre 2012 à 23h54
cc ptit frere
nous aussi a l ecole on c tous fait traité, c sur qu on s en rappel, c sur que ca l aisse des traces, mais celles ci s efface a fur et a mesure du tps,tu fini par t en remettre, c en passant des mauvais cap qu on s endurcis, et tu en a besoin, t trop sensible
et au fait c quoi que tu caches? un mal etre certe maais qui cache quoi derriere

Par Ta ynna le 23 août 2012 à 19h15
Mon ti "truc" ... bcp de monde se fait traiter dans son enfance ... tu as su faire face a cela ... tu vau mieu que eux !!! je t'adore fort ... je ne veux pas te perdre !! Bisous ninja mouaaaaaaaahhhhhh ^^

Par rain killa le 17 janvier 2012 à 22h13
Merci a toutes et a tous

Par ... le 25 février 2011 à 15h44
Je suis tombée sur ton histoire par hasard que j'ai lu avec intérêt. En effet tu n'as pas eu l'air d'avoir l'un des plus merveilleuses enfance qui soit, je trouve ta démarche intéressante. Je trouve que c'est typiquement ce qu'on écrit dans son journal intime, et c'est génial de publier. De plus je suis assez impressionée de l'âge que tu avais lorsque tu écrivis ton histoire.
Enfin, je ne critique ni le fond ni la forme, même si cela gagnerait à être retravaillé.
Bonne continuation.

Par Lampia le 13 septembre 2010 à 14h26
Je suis très touchée par ton histoire. Très beau.

Par tite_miss01 le 15 mars 2008 à 11h31
Houlala qu'est ce qu'on a été méchant avec toi ! Mais je pense que cela va s'arranger et tu auras ta revanche sur ta vie. En tout cas ton histoire m'a beaucoup touchée et j'espere que tout va s'arranger pour toi. Bisous

Par X le 9 mars 2008 à 18h02
Manque de style mais "belle" histoire, heureusement ces années sont derrière toi, et maintenant ta revanche ne tiens plus qu'à ta vie professionnel...

Par A last hope le 4 février 2008 à 8h36
j'aime beaucoup!
t'as un certain style^^

Par Elodie La Star le 3 février 2008 à 14h08
reste comme tu es mon grand frere!!!
sache ke plein de gens taime comme tu es et que tu es une personne extra ordinaire!!!
gro bisoux !
je taime tré fort!!!

Par Chris le 2 février 2008 à 20h45
tkt tora ta revenche sur ton passé


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Copie interdite de ce texte. Tous droits réservés.
Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.