Page d'accueil > Commentaires Composés > Emile Zola - L'Assomoir - Chapitre XII
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
L'Assomoir
Illustration
Emile Zola - L'Assomoir - Chapitre XII


Introduction :
Extrait du chapitre XII du roman de Zola, maître du naturalisme. C’est l’avant-dernier de l’œuvre qui verra
la mort de l’héroïne du roman, Gervaise. Ici, elle nous est présentée à demi mourant de faim sur les
boulevards parisiens, réduite à tenter de se prostituer pour survivre. C’est le soir de la paie pour les
ouvriers.

Structure du passage : ligne 1 à 20 : l’animation du soir, à Paris, sur le boulevard ; ligne 20 à 30 :
l’Assommoir et sa clientèle.

Ici, la description n’est plus une pause, à l’inverse des fragments précédents : elle est articulée avec le récit
; les personnages, au même titre que le narrateur, la prennent en charge.

Développement des axes :

I. La polyphonie narrative : plusieurs voix se font entendre (il faut faire des citations).

A) La voix du narrateur : au début et à la fin du texte, élargissant la vision.

B) La voix des ouvriers en bordée : vocabulaire populaire et vision méliorative du cabaret (discours
indirect libre et discours direct).

C) La voix des bourgeois : vocabulaire péjoratif, moralisateur (citer).

II. Un reportage social : c’est le propre du naturalisme, les " basses classes " sont les héroïnes de
l’histoire. Tout est restitué avec le plus d'exactitude possible.

A) Les lieux de loisir des ouvriers du temps : à préciser.

B) Les distractions des ouvriers : manger, boire, danser (citer).

C) Le langage du peuple : la " langue verte " ou argot (citer des exemples, en précisant la ligne). Le
narrateur prend soin toutefois de rester compréhensible.

III. Par-delà la description, la vision et le combat :

A) La description s’élargit en symbole : c’est la fonction symbolique de la description. Penser à
l’évocation du ciel nocturne, l’élargissement de la perception au-delà du visible, la transformation de la
scène en " vision ". Il est significatif que la scène soit située temporellement de l’ombre qui avance à la nuit
totale.

B) Les plaisirs des ouvriers sont présentés de façon péjorative : citer le lexique évaluatif et affectif. Le
narrateur dénonce l’ivrognerie et la vulgarité bornée des ouvriers (ce sont les idées de Zola).

C) La dénonciation de l’égoïsme social : les classes sociales s’ignorent ou se méprisent (citer les propos
des petits rentiers, rapportés au discours indirect).

Conclusion : prise en charge de la description par les personnages et le narrateur : elle n’est plus une
préparation initiale du récit (Balzac), une pause (Hugo, Flaubert) ou un morceau de bravoure autonome
(c’est-à-dire un passage brillant, un exercice de style : Balzac, Flaubert). Naturalisme de Zola : le
documentaire se prolonge en pamphlet et en plaidoyer pour la dignité humaine. C'est ce qui nous le rend
sympathique !

Commentaires


Personne n'a laissé de commentaire sur ce document. Soyez le premier en complétant le formulaire ci-dessous.


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.