Page d'accueil > Commentaires Composés > Voltaire - Candide - Chapitre 30
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
Candide
Illustration
Voltaire - Candide - Chapitre 30


I. Situation
Candide: jeune homme naif qui découvre le monde pour trouver les réponses à ses questions métaphysiques à roman d’apprentissage
Fin du ch. 30 : Conclusion : montre aboutissement; aperçu global


II. Plan
1. Evolution et bilan des personnages
2. La philosophie du bonheur


III. Etude

1. Evolution et bilan des personnages
· Candide
Il ne retourne pas au chateau de Tunder-Ten-Tronchk
De naif, il passe à enrichi par ses experiences, il a voyagé
il interromp Pangloss
Il se pose des questions
· Pangloss
N’a pas changé: tjrs la meme philo du bonheur
Absurdité de ses arguments: “si…pistaches”
il n’est plus le maitre incontesté de Candide
il ne travaille pas
· Martin
Toujours pessimiste
· Cunégonde
laide mais “excellente patissière” et “broderie”: passade passif/actif
· Autres personnages
clergé critiqué par périphrase négative


2. La philosophie du bonheur
· Le travail en société
à l’inv. de Rousseau, p. voltaire le bonh. est trouvé en société
· Le travail dans la métairie
Aspect économique important: la petite terre rapporta beaucoup
Nature accessible du bonheur: “petite”
Vertus domestiques (linge, broderie) mises en valeur
à travail communautaire
· Dernière phr. de Candide
C. coupe la parole à Pangloss : “c’est bien dit” : aspect esthétique de la philosophie
“mais il faut cultiver notre jardin”: bonheur dans travail selon ses propres capablités
de meme si “cultiver” = enrichir et “notre jardin” = notre monde à il faut s’occuper d’améliorer ses propres affaires.

IV. Conclusion
Candide n'est pas pas égoiste mais il tente de dire que les efforts pour résoudre les problèmes du monde avec la philosophie sont inutiles
Pour Voltaire, en effet, “toute doctrine est inutile et fausse. …” (critique au contrat social de Rousseau)

Commentaires


Personne n'a laissé de commentaire sur ce document. Soyez le premier en complétant le formulaire ci-dessous.


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.