Page d'accueil > Commentaires Composés > Alain Robbe-Grillet - La Jalousie
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
La Jalousie
Illustration
Alain Robbe-Grillet - La Jalousie


Introduction : La Jalousie est un roman d’un auteur du XX° siècle : Alain Robbe-Grillet. L’ouvrage est
divisé en neuf sections. L’extrait que nous allons étudier prend place dans la première section de l’œuvre. Il
évoque un dîner dans la maison d’un planteur. L’hôtesse, A., reçoit à dîner un voisin, également planteur,
Franck. Les personnages, dans notre passage, prennent l’apéritif sur la terrasse. La scène est décrite de
façon originale, bien que le titre du roman semble reprendre un thème traditionnel dans la littérature
(Molière, La Jalousie du Barbouillé, le théâtre de boulevard).





Développement des axes :

I. Une description originale, qui refuse les conventions du roman réaliste.

A) L’emploi des temps : le présent supprime la distinction entre énoncés narratifs (passé simple) et
descriptifs (imparfait). En revanche, abondance de passés composés. Multiplicité de passifs : est évoqué de
façon étrange le résultat de l’action plutôt que l’action elle-même.



B) Le statut du narrateur : pas de narrateur omniscient, comme chez Balzac. A. et Franck gardent leur
mystère. Il n’y a pas les explications psychologiques du roman réaliste.



C) Un nouveau lecteur : celui du Nouveau Roman. Il n’est pas guidé par le narrateur, il doit avoir une
attitude active de déchiffreur d’énigmes. Le texte, insolite, est à décoder.





II. Une description d’un nouveau type.

A) Le refus du discours direct : une conversation est évoquée, et pourtant, les propos ne sont pas
rapportés. Refus de " l’effet de réel " du discours direct, distance avec les personnages voulue.



B) Un narrateur particulier : il a un point de vue très restreint sur les faits, c’est donc sans doute un
narrateur-personnage, doté d’une vision personnelle sur les choses. On constate sa présence grâce aux
modalisations (" paraissent, semble, sans doute… "), aux marques d’évaluation (" encore, surtout ").



C) Tout devient alors indice : c’est donc le mari qui observe (jaloux) les faits et gestes de ceux qu’il
soupçonne être des amants. La preuve : le " dit-elle " révèle de l’implicite. Pour le mari, tout est suspect et
il relève tout de façon maniaque : les absences bizarres de la femme de Franck, le fait qu’A. ait disposé les
sièges exprès de façon à éloigner le mari, qu’elle se soit placée à côté de l’invité, la faiblesse de la lumière
qui n’est pas un hasard…





Conclusion : reprenant une situation usée (le mari, le femme et l’amant), le fragment du roman de
Robbe-Grillet est pourtant très original. Le lecteur doit être actif, tenter de comprendre les non-dits. La
description a perdu sa fonction référentielle : elle n’a plus pour but de planter un décor, elle devient le reflet
de la vision déformée d’un personnage déséquilibré et acquiert une fonction narrative.

Commentaires


Personne n'a laissé de commentaire sur ce document. Soyez le premier en complétant le formulaire ci-dessous.


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.