Page d'accueil > Commentaires Composés > Gustave Flaubert - L'éducation sentimentale - Portraits de...
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
L'éducation sentimentale
Illustration
Gustave Flaubert - L'éducation sentimentale - Portraits de femmes


Flaubert, écrivain du 19ème siècle, romantique et réaliste. Il écrit en 1869, L'éducation sentimentale. Le passag étudié est le début du roman, où Frédéric Moraux rentre chez lui après avoir eu le Bac. L'axe étudié principal est celui qui montre le côté satirique et pictural de la jeune femme qu'il aperçoit. Ce sera renforcé par la progression de la description, avec une alternance focalisation / portrait et par un lien entre le réalisme et le romantisme. Le ton de l'extrait est plutôt romantique.


1er axe :
- Coté statique : "assise", gardait la même attitude". Verbes purement descriptifs, à l'imparfait : "semblait"
- Coté pictural : Champ lexical de la couleur : "roses, bleu". Impression d'éléments posés devant un décor.


2ème axe :
- Concentré sur les manoeuvres employées par le focalisateur : il adopte une stratégie : "dissimuler sa manoeuvre", "affectait d'observer".
- Présentation de la jeune femme par rapport à une personne qui ne la connait pas : focalisation zéro.
- Alternance concentrée sur le sujet : la personne est presque tout le temps sujet : omniprésente.

3ème axe :
- Les liens réalisme / romantisme
Basculement dans le virtuel : "quel était son nom ?"
Grand élan lyrique : "le désir ... pas de limites".


Conclusion
Flaubert présente le tableau typique d'une femme au XIXème siècle, avec une apparence à la fois rassurante (bourgeoise) et belle. Il montre comment un jeune homme, par sa rêverie romantique, focalise toute son attention sur cette jeune femme. On peut se demander si toutes les femmes sont ainsi perçues, ou si c'est seulement le cas des bourgeoises.

Il faut aussi rappeler que ce qui précède ce passage est une description de seconde classe, et qui donne un contrate à la fois social et physique. (laideur / beauté )
L'auteur donne un effet d'attente et de séduction pour une préparation à la première rencontre. Il représente ici une femme composée d'un mélange exotique et bourgeois, ce qui choque.

Commentaires


Personne n'a laissé de commentaire sur ce document. Soyez le premier en complétant le formulaire ci-dessous.


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.