Page d'accueil > Commentaires Composés > Yves Bonnefoy - Ce qui fut sans lumière - Les arbres
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
Ce qui fut sans lumière, Les arbres
Illustration
Yves Bonnefoy - Ce qui fut sans lumière - Les arbres


Introduction :
Yves Bonnefoy est le plus grand poète du XX ème, il appartient à la nouvelle génération des poètes et a une réputation très importante en France et en Europe. Il incarne en effet, le renouveau poétique du Xxème et propose une nouvelle démarche. Du mouvement et de l’immobilité de Douve et Ce qui fut sans lumière sont ses plus grands recueils. Le poème suivant Les Arbres est autobiographique et fait partie du recueil Ce qui fut sans lumière. Tout le recueil est dédié à l’abbaye que lui et sa femme avaient acheté dans le sud de la France et qu’il n’ont jamais réussi à rénover.


I. Poème simple, limpide qui traite des thèmes traditionnels

1. Simplicité et forme d’écriture
- traditionnel : vers, strophes
- limpidité : vocabulaire simple qui renvoie à la vie de tous les jours
- dialogue : tranche de vie, conversation ordinaire « vois-tu, disais-je »
- pauvreté des métaphores
Poème d’accès immédiat

2. mise en place du décor : célébration de la nature et d’un lieu
- Sud de le France : soleil, amandiers
- Indices spatio-temporels : cela se passe en été , en fin d’après midi
à mouvement du soleil « le soleil se tenait près de nous » « le soleil attendait parmi les pierres »
à « arbres », « terrasse », « du haut des murs », « maison », « ravin »
à temps des verbes. Alternance des temps verbaux.
Imparfait : « nous regardions » « laissions »
Passé simple : « regardâmes » « il étendit »
Présent : « qui va sans fin »
Progression dans le temps
opposition "là-bas"/"ici"
- mouvement cinématographique : le décor n’est pas figéà le poète est plus crédible car il se place sous plusieurs angles: « du haut » « là-bas » « ici »

3. Poème d’amour sur le temps qui passe : mélancolie, fuite du temps
AMOUR
- couple : dialogue, « près de nous », « notre appui »
multiplication des pronoms personnels « nous »
- « Parfois, dans la distance entre 2 êtres, un instant du rêve de l’autre qui va sans fin »à idée de complicité, d’attention, de tendresse
- ombres confondues « l’ombre de nos épaules confondues »
- fécondité de la nature : « amandier », « chêne »

MELANCOLIE
- le passé renvoie au bonheur « la terrasse qui nous fut chère »
- image de la barque
- métaphore filée « ce sont les rives du temps…. » à mort, dérive, rapidité du temps qui passe
- fumée
- « que nous laissions » à idée d’abandon

Poème lyrique qui touche le lecteur car il touche des thèmes traditionnels (temps, amour, mort)


II. Quête initiatique et dimension religieuse

1. Importance des contrastes
- mouvement / immobilité
- lumière / ombre
- proche / lointain
- réel / rêve
Il y’a une multitude de contrastes qui sont pour le poète une recherche de l’Absolu = union ; communion de tous les contraires pour former un tous, former le monde dans lequel on vit.

2. recherche de l’Absolu
Le poème raconte un moment d’une journée ordinaire. Cependant il y’a des moments où l’auteur sent une autre présence, celle de l’Absolu. Contrairement à des grands poètes comme Rimbaud, Baudelaire qui se droguent pur écrire, Bonnefoy ne quitte pas le réel. Selon lui, l’Absolu peut se rencontre dans la vie quotidienne.
- abbaye = lieu sacré, relation avec les images
- notion d’infini = alliance « instant de rêve » et « qui va sans fin »
- thème de l’arbre= représentation verticale
- chêne= arbre sacréà éternité
L’absolu est quelque chose d’indéfinissable, il règne dons une part de mystère dans la description que fait le poète.


3. Dimension religieuse
Bien que Yves Bonnefoy soit agnostique, on retrouve dans ce poèmes des élément que l’on peut réfèrencier à la religion.
- le ravin : image biblique que l’on retrouve dans les psaumes
- le torrent : psaume 18 dans le Bible
- la fumée : dans l’ancien testament, Dieu apparaît sous la fumée
- barque : image qui renvoie au monde païen


Conclusion :
Faire une ouverture sur d’autres poètes de la même époque : Jaccottet, St John-Perse etc…

Commentaires


Personne n'a laissé de commentaire sur ce document. Soyez le premier en complétant le formulaire ci-dessous.


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.