Page d'accueil > Commentaires Composés > Beaumarchais - Le mariage de Figaro - Acte III, Scène 09
Mascotte de Bac Facile
Je reste à votre disposition durant votre visite.
N'hésitez pas à me solliciter en cas de besoin.
Vous pouvez également contribuer en nous envoyant vos documents.
Demander de l'aide - Contribuer - Expression libre
Bac Facile vous souhaite de très bonnes vacances !
Le mariage de Figaro, Acte III, Scène 09
Illustration
Beaumarchais - Le mariage de Figaro - Acte III, Scène 09


Le mariage de Figaro, Acte III, Scène 09
1 Suzanne : Vous êtes en colère !
Le Comte : Vous voulez quelque chose apparemment ?
Suzanne, timidement : C'est que ma maîtresse a ses vapeurs. J'accourais vous
prier de nous preter votre flacon d'ether. Je l'aurais rapporté dans
5 l'instant.
Le Comte le lui donne : Non, non, gardez le pour vous même. Il ne tardera pas
à vous etre utile.
Suzanne : Est ce que les femmes de mon état on des vapeurs, donc? c'est un
mal de condition qu'on ne prend que dans les boudoirs.
10 Le Comte : Une fiançée bien éprise, et qui perd son futur ...
Suzanne : En payant Marceline avec la dot que vous m'avez promise ...
Le Comte : Que je vous ai promise, moi ?
Suzanne, baissant les yeux : Monseigneur, j'avais cru l'entendre.
Le Comte : Oui, si vous consentiez à m'entendre vous même.
15 Suzanne, les yeux baissés : Et n'est ce pas mon devoir d'écouter Son
Excellence ?
Le Comte : Pourquoi donc, cruelle fille ! ne me l'avoir pas dit plus tot ?
Suzanne : Est il jamais trop tard pour dire la vérité ?
Le Comte : Tu te rendrais sur la brume au jardin ?
20 Suzanne : Est ce que je ne m'y promène pas tous les soirs ?
Le Comte : Tu m'as traité ce matin si durement !
Suzanne : Ce matin ? et le page derriere le fauteuil ?
Le Comte : Elle a raison, je l'oubliais. Mais pourquoi ce refus obstiné,
quand Bazile, de ma part ?...
25 Suzanne : Quelle nécessité qu'un Bazile ?...
Le Comte : Elle a toujours raison. Cependant il y a un certain Figaro à qui
je crois bien que vous n'ayez tout dit !
Suzanne : Dame ! oui, je lui dit tout- hors ce qu'il faut lui taire.
Problématique : il s'agit d'une scène de duperie, d'un piège tendu

Axes :
I La mise en place du piège
II Les moyens d'y parvenir
III Le résultat, à partir de ces éléments



I La mise en oeuvre ( ou en scène ) du piège
a) Cette sc a un but : tromper le comte pour l'amener sur la brune au jardin
pour prouver qu'il trompe sa femme, cette sc est la mise en oeuvre d'un
projet tramé par la comtesse et Suzanne ds la sc 24 Acte II
b) Le choix d'un prétexte : Les vapeurs de la comtesse, prétexte apparemment
futile ms qui permet de faire une allusion aux comportements relatifs aux
maîtres et aux valets : "Est-ce que les femmes de mon état..."
c) La mise en place des masques : Suzanne se compose un visage de
circonstance : humilité et timidité --> étudier le rôle des didascalies


II Les moyens : le rôle de l'énonciation
a) Etude de la succession des répliques : courtes mais efficaces, elles font
avancer rapidement l'action + étude des types de phrases (interrogatives,
exclamatives)
b) Etude du discours de Suzanne : il contient le moyen d'arriver à ses fins,
de même qu'elle met sur son visage le masque de l'humilité, elle modalise bcp
son discours :
-" vs êtes en colère ?" cette question est le moyen de désamorcer la colère
du comte et de s'attirer sa bienveillance.
- Etrême politesse : "vs prier"
- conditionnel : " je l'aurais rapporté"
- plus-que-parfait : "j'avais cru" --> qui place son discours ds le probable
et permet au comte de l'affirmer ou de le nier, ce pqp correspond tt à fait à
la technique d'humilité : c'est au comte de rebondir ou pas.
c) La technique de Suzanne : en dire le moins possible, afin de faire parler
le comte et de lui donner l'initiative du RDV : technique fine qui fait
croire au comte ce qu'il désire :
Etude des répliques de S. : elle ne répond pas de manière franche ms par
interrogations ds le sens reste toujours vague et ne l'implique pas
complètement :
- "n'est-ce pas mon devoir..." : argument social : flatte le comte
- Est-il jamais trop tard" : argument à valeur de vé générale
.... (tu étudieras ttes les répliques)
+ l'affirmation finale "Dame oui..." : étude de la figure de style,
l'antithèse qui sert la ruse de S. (remarque : cette dernière réplique
réussit à conquérir complètement le comte : "Ah! charmante !..."


III Un stratagème efficace : la duperie atteint son but
a) Cette scène fait état d'un revirement complet de situation : au début de
la scène, le comte affiche son mécontentement --> fin de l'extrait "en riant"
b) La duperie réussit alors que le comte se croyait en position de force :
"Il ne tardera pas ...", "une fiancée bien éprise..." --> S. se sert de ces
répliques pour engager le piège, c'est le comte lui-même qui lui fournit la
matière pr le piéger.
Etudier le sens du verbe "entendre" au 18° = comprendre --> S. essaye de
mettre en place une certaine complicité
c) Le travail de conviction se fait peu à peu tout au long de l'extrait : Le
comte ne demande qu'à se laisser convaincre ms il oppose quelques résistances
dûes à son orgueil : "tu m'as traité si durement " "ms pourquoi ce refus
obstiné..." + "tu te rendrais..." le conditionnel + interro. montre qu'il a
besoin d'être convaincu et qu'il se trouve en situation de demande face à S.
( c'est à ce moment que le piège est consommé)

Il faut également insiter sur la critique de Beaumarchais des nobles ("vapeurs de la comtesse") et montrer que le comte est tres influençable : il suffit que Suzon apparaisse pour qu'il change d'avis sur le mariage !
Il faut également évoquer le marivaudage

Commentaires


Personne n'a laissé de commentaire sur ce document. Soyez le premier en complétant le formulaire ci-dessous.


Poster un commentaire

Votre pseudo :
Votre e-mail (facultatif et privé) :
Commentaire :
Piège anti-robot : somme du chiffre un et du chiffre deux en toutes lettres :
 


Signaler une erreur - Imprimer ce document - -
Share/Bookmark
Copyright Bac Facile 2016 - Copie interdite sans autorisation - Tous droits réservés.
Les documents mis à disposition sont publiés sous notre licence d'utilisation Bac Facile.